Rechercher

Casser les habitudes : c'est LE moment!

Mis à jour : avr. 5

Le Coronavirus nous isole les uns des autres depuis deux semaines et demi et chacun à notre niveau, nous nous familiarisons doucement avec cette situation sans précédent. Vécue comme plus ou moins anxiogène selon les individus, la période invite à un ralentissement de nos rythmes de vie effrénés.

Il est évident que l'Homme, en tant qu'espèce, allait droit dans un mur et dans sa supériorité et toute puissance, il était même en train d'inventer de nouvelles vitesses pour y arriver plus vite. Puis, une espèce si petite qu'invisible à l'oeil nu est venue rappeler à l'Homme que sa grandeur n'est qu'une vision de son esprit orgueilleux ; un rappel à un peu d'humilité.


Il n'y aura pas de retour à la NORMALE car c'est notre normalité qui nous lançait dans le mur. Nous n'avons pas d'autre choix que de nous transformer, d'évoluer. Ca aurait été moins douloureux si ça avait été décidé mais il est désagréable de quitter le "connu" de sa zone de confort.


Aujourd'hui, je lis sur les réseaux des conseils (bien intentionnés) sur l'organisation de nos journées à la maison. On nous incite à garder notre routine : se lever à la même heure, se raser/se maquiller (estime de soi), s'habiller, faire des activités x ou y, etc etc. Ca me donne envie de crier "Et comment réussir LA transformation-NOTRE transformation si on continue de faire pareil mais enfermé?" En effet, chaque jour de notre vie, nous jouons les équilibristes entre deux forces opposées (mais complémentaires) qui nous dirigent : la force de permanence - notre mémoire- et la force de changement. C'est la seconde que je vous encourage à nourrir en ce moment et pour l'aider, il faut lutter contre la mémoire. Notre routine, notre communication, notre façon d'appréhender les situations sont le résultat de circuits neuronaux établis et entretenus au quotidien. La mission de 2020 sera de les effacer pour en construire de nouveaux. Joli discours mais concrètement, on fait ça comment?

Simplement mais brutalement, en instaurant une RUPTURE. On ne "fait" plus on "dé-fait". On génère un choc en vivant à l'inverse de nos habitudes. Quelques exemples :

- on dort de l'autre côté du lit

- on s'habille AVANT le petit-déjeuner (ou l'inverse selon habitude)

- on change l'emplacement des meubles à la maison

- on se gare en marche-arrière (si on se garait en marche-avant)

- on met le pied gauche dans le pantalon en premier (si on mettait le droit par le passé)

- on marche en arrière

- on s'essuie les fesses avec la main opposée

- on change ses habitudes alimentaires (*)

Observez-vous! Soyez créatifs!!! L'objectif est d'affaiblir la force de conservation pour mettre toutes les chances de votre côté de vivre un VRAI changement... et de vous acclimater plus facilement à ce nouveau monde qui n'attend que vous!

Prenez soin de vous et de ceux qui vous sont chers. Mes meilleures pensées vous accompagnent.


(*) pour ça, je vous soutiendrai.

204 vues