Rechercher

Et si nous prenions notre BIEN en URGENCE au lieu de prendre notre MAL en PATIENCE...?

Chers amis,


hier, j'ai pris ma plume pour écrire une lettre d'adieu à quelqu'un de très cher à mon coeur et qui a été enlevé par la covid-19. Je la reprends aujourd'hui pour ce billet car égoïstement, je veux éviter le plus possible de renouveler rapidement ou même souvent l'épreuve.

Ce virus qui a pris le pouvoir sur notre quotidien est partout. L'étau se resserre autour de nous. Nous devons faire le maximum pour l'éviter et, comme on dit populairement, pour "passer entre les gouttes". Prenons toutes les précautions indiquées par l'OFSP et prenons aussi nos responsabilités en tant qu'individu en nous préparant au mauvais scénario.

Dans le cas d'une contamination malencontreuse, l'anticipation évitera de se poser ces 2 questions désagréables : est-ce que j'ai mis toutes les chances de mon côté pour m'en sortir sans trop de conséquence? est-ce que j'aurais des regrets de ne pas m'être préparé en amont?


Je suis peut-être un peu sévère (mais vous me le pardonnerez car c'est une période émotionnellement chargée) mais pour moi, rester passif aujourd'hui revient à s'inscrire à un marathon sans entrainement et espérer finir les 42,2km sur le podium. Aidons nos organismes à se renforcer et nous pourrons ainsi traverser la tempête sans trop de peur et de dommages.


Aujourd'hui, ont lieu les obsèques de ma marraine et nous ne pourrons nous réunir pour vivre ensemble notre deuil. Le risque de propagation du virus est trop grand et le système de santé est saturé. Seule physiquement mais en pensée avec elle et mes proches, je vais lui rendre hommage à l'heure de la cérémonie. Je souhaite que vous ne soyez pas confronté à un départ à la mode covid alors, je vous en supplie, préparez vos corps à une éventuelle bataille contre le virus. Comment?


Préparez sérieusement un plan de renforcement immunitaire!!! Un exemple en 7 points :

1. faites le bilan de vos carences : toute carence en ressources (vitamines, protéines, minéraux, énergie) est un mauvais départ

2. protégez et enrichissez votre microbiote intestinal : il est le siège de votre immunité (stop aux pesticides et bienvenue les prébiotiques)

3. diminuez votre inflammation corporelle en abandonnant vos habitudes pro-inflammatoires et en adoptant une alimentation adaptée

4. mettez-vous en mouvement, faites battre votre coeur, faites circuler le sang dans vos organes, transpirez

5. prenez l'air frais de l'automne à plein poumon (en pleine nature). C'est notre source de nutrition numéro 1. Et je ne parle pas de notre respiration superficielle habituelle, je parle d'une respiration abdominale efficace. Aérez vos intérieurs.

6. augmentez votre capacité adaptative en exposant vos corps à des températures extrêmes : froides et chaudes. Sortez de votre zone de confort.

7. hydratez-vous suffisamment : 0,03 litre d'eau par kilo de poids corporel tous les jours et essentiellement en dehors des repas.


Reprenez le pouvoir sur votre santé et j'utilise ce terme dans le sens de "force de l'organisme" pas seulement de maintien. Ce faisant, vous réduirez la peur, vous serez plus positif et également fort psychologiquement ET AINSI moins vulnérable aux virus.


Pour les personnes à risque, c'est le moment de tout tenter :

- si obésité, ne remettez pas à demain votre perte de poids

- si diabète, ne comptez plus sur votre insuline et adoptez une alimentation IG bas

- si hypertension, renseignez-vous sur les régimes et solutions quotidiennes pour réguler votre pression artérielle.

- etc etc


C'est en potentialisant notre terrain que nous ne serons plus la marionnette d'un virus apparu en 2019. Nous ne pouvons tout attendre d'un vaccin ou de pillules en blister, nous sommes humains et notre espèce a su s'adapter et survivre ces 300 000 dernières années. Nous en sommes la preuve vivante. Remettez VOUS et VOTRE CORPS au centre de vos priorités, s'il vous plaît!


BREF TAKE CARE !

124 vues