Rechercher
  • Emilie

Premier geste santé : mastiquer... et mastiquer vraiment

La bouche est le premier organe de notre système digestif. C'est là que le bol alimentaire est humidifié, broyé et déjà prétransformé.

Malheureusement dans nos rythmes de vie effrénés et avec nos aliments sans fibre, surcuits ou même liquides, cette étape passe à la trappe.

Elle est pourtant essentielle. Plusieurs études ont montré qu'une bonne mastication avait de nombreux impacts positifs sur notre physiologie. Et par bonne mastication, il faut comprendre entre 25 et 40 mastications par bouchée avant d'avaler. C'est très éloigné de ce que nous réalisons au quotidien. Il faut donc y faire très attention le temps que ça s'ancre dans les habitudes et devienne simplement une nouvelle façon de manger.

Pour motiver ce changement, quelques observations issues des études sur la mastication : - réduit la sensation de faim - réduit les pensées obsessionnelles de grignotage - réduit l'envie de manger - réduit la ghréline (l'hormone de la faim) - augmente les concentrations plasmatiques de glucose - fait chuter les concentrations d'insuline plus rapidement - augmente l'assimilation

Conseil du jour : on adopte une ALIMENTATION EN CONSCIENCE. On déguste chaque bouchée comme si c'était la première fois qu'on goûtait l'aliment. On évite les distractions et prend le temps. Et si le secret du bien-être et d'une silhouette plaisante résidait dans ce temps qu'on ne s'accorde plus.

8 vues